Le collagène, c'est quoi exactement ?

    Posté par FM Info on 13/08/19 08:30

     

    Nous avons tous entendu parler du collagène, naturellement présent dans l’organisme, il est essentiel pour entretenir l’éclat de la peau et conserver son capital jeunesse. Mais comment fonctionne-t-il, exactement ?

    QU’EST-CE QUE LE COLLAGÈNE ?

    Le collagène est une protéine fibreuse qui compose l’architecture du corps. Son nom vient du grec kolla, comme « colle ». Elle représente de 30 % à 35 % des protéines totales de l'organisme. C’est la protéine la plus abondante, elle est présente dans toutes les structures du corps : peau, muscles, cartilages, tendons, ligaments et tissus conjonctifs (tissus qui maintiennent les organes entre eux). Le collagène agit comme un ciment qui maintient l’élasticité de la peau, avec souplesse et fermeté. Il intervient d'ailleurs dans le cadre de la cicatrisation des chairs. Il assure l’élasticité et la régénération des tissus et œuvre également à la cohésion entre le derme et l’épiderme.

    LE COLLAGÈNE, PRÉSENT NATURELLEMENT DANS L’ORGANISME

    GettyImages-1132239883

    Au fil du temps sa production diminue avec l’âge et des facteurs comme les expositions au soleil, la cigarette, une alimentation déséquilibrée… peuvent agresser la peau et détériorer les fibres de collagène et ainsi diminuer leur production. Les fibres de collagène se détériorent dans le derme, les rides apparaissent, et le visage perd de sa tonicité.

    Durant les vingt premières années la production de collagène est abondante, elle diminue après 25 ans. La peau commence alors à perdre de son tonus, et son élasticité, les signes de l'âge apparaissent et les rides s’installent. 

    STIMULER LA PRODUCTION DU COLLAGÈNE : POURQUOI?

    Nous produisons naturellement du collagène mais cette production a ses limites. Le vieillissement et le stress oxydatif diminue la capacité du corps à bien synthétiser cette protéine pour la fixer. C’est d’ailleurs une des raisons pour laquelle il est important de prêter attention aux apports en protéines en vieillissant. Cette carence engendre des conséquences telles que des blessures plus longues à guérir, une fatigue plus fréquente, les muscles et les articulations qui deviennent plus raides. La peau quant à elle s’amincit et perd son élasticité. 

    Il existe 3 principaux types de collagène dans l'organisme :

    LE TYPE I

    Il est présent dans la peau et les os (constitue 90 % du tissu osseux), les tendons, la cornée et les organes internes. Le type I regroupe environ 90 % de l'ensemble du collagène présent chez l'homme. Il est donc le plus important.

    gettyimages-1129812394-170667a

    C'est le collagène marin qui regroupe les caractéristiques du type I car il possède une composition en acides aminés spécifiques très proches des collagènes humains ce qui garantit une qualité optimale. Les peptides de collagène marin sont plus fins, ils sont assimilable plus facilement par l’organisme. Il possède également une biodisponibilité supérieure à la peau, aux cheveux et aux ongles. Reconnu pour son efficacité de pénétration, le collagène marin est la meilleure source de collagène qui soit. 

    LE TYPE II

    Le collagène de type II est principalement présent dans le cartilage articulaire. Le collagène de poulet est riche en collagène de type II. Les formes de collagène de type 2 proviennent de la matière cartilagineuse. Il est généralement extrait du cartilage de poulet.

    LE TYPE III
    Le type III est un collagène fibrillaire et un composant majeur de notre peau et de nos organes. Il est présent dans les muscles et dans la paroi des vaisseaux sanguins. Le collagène de type III est le plus souvent présent dans le collagène bovin.

    LE COLLAGÈNE MARIN  

    Le collagène marin présente une composition en acides aminés proche de celle du collagène humain et renferme de nombreux bienfaits pour la peau. Il permet de soutenir naturellement les besoins de l’organisme en collagène, et ainsi d’augmenter la résistance naturelle des tissus.

    Le collagène marin, extrait de peaux, d’arêtes ou d’écailles de poissons de mer, grâce à un procédé complexe et novateur, entre dans la composition de nombreux compléments alimentaires à visée anti-âge. Il contribue à renforcer, réparer et soutenir la régénération cutanée.

    COMMENT FAIRE POUR BOOSTER SA PRODUCTION DE COLLAGÈNE ?

    • Choisir des soins adaptés : On utilise des soins cosmétiques et nutri-cosmétiques qui en contiennent afin de ralentir la perte de collagène avec l'âge.
    • S’hydrater : On s’assure de boire les apports d’eau recommandés au gettyimages-579164346-170667aquotidien et de consommer des aliments riches en eau.
    • Consommer des antioxydants naturels : On consomme des fruits tels que les agrumes, la grenade et le kiwi, riches en vitamine C, ou encore des aliments remplis de vitamine E, l’huile de tournesol, le saumon, l’avocat…
    • Massage du visage : On vient stimuler les cellules de la peau en effectuant de petites pressions du bas du visage vers le haut, et de gettyimages-1063044488-170667al’intérieur vers l’extérieur. Ces quelques manœuvres simples aideront la fabrication de collagène et assoupliront les tissus.
    • Protection solaire : On applique un soin solaire avec un indice de protection d’au moins 30, efficace pour lutter contre les UVA et les UVB responsables du vieillissement cutané et le développement de cancers cutanés. Et si possible on évite l’exposition entre 12h et 16h.